• facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square
  • youtube-square

© 2023 par Le Trio Baroque. Créé avec Wix.com

REPERTOIRE MEDIEVAL

 

 

DE FEBUS A BAYARD, AMES DES CHEVALIERS 

Fébus, Du Guesclin, Don Quichotte, Bayard, Perceval, Lancelot, Tirant le Blanc : personnages réels ou de légendes, les Chevaliers ont marqué Moyen-Age et Renaissance de leurs épopées. En guerre et en tournois, le Chevalier joue avec la mort avec panache et respect de l’adversaire, tant que celui-ci ne se montre pas traître ou félon ; refusant faiblesse et lâcheté, le Chevalier n’a d’autre issue que vaincre ou mourir, pour l’honneur d’un Prince ou l’amour d’une dame ...

Polyphonies des XIVe, XVe et XVIe siècles - Œuvres anonymes de la Cour de Gaston Fébus, Dufay, Guizeghem, Morton, Binchois, Vazquez, Morales,  Arañés, Janequin, Costeley…

 

 

DE CHYPRE EN SAVOIE : LE MANUSCRIT DE LA DUCHESSE ANNE

En 1433, Anne de Chypre quitte son ile pour être mariée au Duc Louis Ier de Savoie. Sa dot très réduite contient un manuscrit de deux cents compositions, vrai trésor musical caractéristique de l’Ars Subtilior du XIVe siècle chypriote.

Répertoire des Cours de Nicosie, Chambéry et Turin (XIVème et XVème)

 

 

COULEURS, SENTEURS, SAVEUR : LES TRES RICHES HEURES DE LA  TERRE

Durant tout le Moyen-Age, la poésie savante aime à décliner les beautés de la terre. Création divine pour certains, paradis terrestre pour d’autres, la nature offre aux poètes et musiciens d’innombrables motifs pour évoquer la beauté  des âmes comme celle des cœurs.

Chansons des XIVe et XVe siècles : Machaut, Dufay, Binchois…

 

 

LA DAME A LA LICORNE : OISEUSE, UNE ALLEGORIE DE LA VUE

La célèbre tapisserie de la Dame à la Licorne, montre des personnages féminins, allégories des cinq sens et des vertus courtoises médiévales. Quelle réalité Oiseuse voit-elle dans son miroir ?

Chansons et motets des XIIIe, XIVe et XVe siècles : De Vitry, De Machaut, De Lantins, Fébus, Dufay, Landini…

 

 

 

REPERTOIRE RENAISSANCE

 

 

LE TEMPS D’UN REGARD

Rencontre courtoise ou spirituelle, des regards se croisent, annonce d’évènements à venir. Ailleurs des yeux se détournent dans la mélancolie ou se ferment à jamais.

Œuvres représentatives des six générations de compositeurs franco-flamands (XVe- XVIIe) ainsi que de la Chanson dite Parisienne : Willaert, Lassus, Rota, Richafort De Bertrand, Giaches de Wert, De Monte, Del Mel, Costeley, Festa, De Castro, Passereau

 

 

DE JOIE ET DE PEINE : DES FLOTS DE LARMES

Chants festifs, burlesques, déplorations mortuaires, adieux : les larmes inondent la musique.

Répertoire franco-flamand et Chanson parisienne (XVe/XVIe siècles) : Dufay, Josquin, Févin Gombert, Costeley …

 

 

LA TERRE : AUTOUR, DESSUS, AU-DEDANS

Porté par la terre qui le nourrit, l’Etre humain passe sa vie à la parcourir et à la découvrir avant de revenir en son sein, vaincu par la mort. Tour à tour, poésies et chants spirituels célèbrent les beautés ou déplorent les vanités de la création que lui offre son passage sur terre.

Répertoire franco-flamand et Chanson parisienne : Lassus, Goudimel, Josquin, Gombert, Richafort, Févin, Mauduit…

 

L’ART DE BIEN VIVRE ET FETER MARIGNAN

Chansons d’Amour, chansons à boire, de combats guerriers ou amoureux, les partitions sont à l’image d’une époque haute en couleur dans tous les domaines artistiques. Epoque des Humanistes, de François Ier et de Gargantua, le XVIe siècle, a célébré l’Art autant que la Nature et le plaisir du bien-être…

Polyphonies de la Renaissance française : Janequin, Costeley, Sermisy, Lassus…

 

 

DE LA RUE A LA COUR : LA RENAISSANCE ENTRE DANS LA DANSE

Dès le XVème siècle apparaissent les premiers traités faisant de la danse un art de précision. D’origines populaires, caroles, branles, courantes, passe-pieds et autres gaillardes sont désormais jouées et chantées dans les bals de Cour.

Répertoire européen vocal et instrumental du XVIe.

 

 

DU CHANT DES SAISONS : LE BEAU PRINTEMPS

Au XVIe siècle, le courant humaniste fait rêver d’un accord entre l’Homme et une nature harmonieuse dont le Printemps est le symbole idéal. Offrant une panoplie d’éléments sonores et visuels colorés (oiseaux, fleurs, paysages…) il sera un thème de choix dans les chansons françaises et anglaises de la Renaissance.

Polyphonies françaises et anglaises du XVIème siècle : Janequin, Costeley, Byrd, Morley...

 

 

L’AIR DES SAISONS 

L’air que nous respirons ne semble pas avoir la même consistance tout au long de l’année. Cette appréciation subjective résulte des saisons, de leur climat ou encore des activités qui les accompagnent. Poètes et compositeurs de la Renaissance ont su nous montrer comment, entre mélancolie, tristesse, bonheur et renouveau, l’air du temps sait aussi se faire entendre.

Polyphonies Renaissance sur le thème des quatre saisons : Arcadelt, Lechner, Susato, Lasso, Byrd, Campion, Eccard, Weelkes, Le Jeune, Janequin, Morley, Costeley, De Monte…

 

 

UNE RENAISSANCE HISPANIQUE 

Sous les rois catholiques puis sous les Habsbourg, l’Espagne développe un style riche d’influences diverses : polyphonie flamande, courants mystiques, influences arabe et italienne, engouement pour la guitare, lyrique populaire, etc. De nouvelles formes de musiques profanes apparaissent, (Romances, Villancicos, Madrigaux), alors que la polyphonie religieuse voit son essor bénéficier des rivalités entre Chapelles ducales et princières…

Polyphonies des Chapelles et Cours d’Espagne au XVIe siècle : Flecha, Mudarra, Ortiz, Narvaez, Vazquez, Milan, Encina, Càrceres, Josquin,…

 

 

JOAN BRUDIEU (1520-1591) : UN FRANÇAIS EN CATALOGNE

D’origine française, cet ecclésiastique sera le Maître de chapelle de l’évêque de la Seu d’Urgell de1538 à 1591. Son œuvre est exemplaire du style de la Renaissance catalane.

 

 

LA FLAMME D’UNE CHANDELLE

Reprenant le titre de l’ouvrage de Gaston Bachelard, ce programme fait entendre diverses variations musicales des thèmes complémentaires de la nuit et de la lumière, dans les œuvres de la Renaissance.

Répertoire des XVIe et XVIIe siècles : Flecha, Festa, Arcadelt, van Weerbecke, Arañés, Pevernage, Vasquez, Milan,  Guerrero, Bossinensis, Bateson…

 

 

L’EAU ET LES REVES

Reprenant le titre de l’ouvrage de Gaston Bachelard, ce programme regroupe des œuvres rappelant le pouvoir évocateur de l’eau.

Répertoire des XVIe et XVIIe siècles : Tromboncino, Marenzio, Vazquez, Cara, Cardoso…

 

 

L’AIR ET LES SONGES

Reprenant le titre de l’ouvrage de Gaston Bachelard, ce programme regroupe des œuvres rappelant le pouvoir évocateur de l’air : parfum, souffle, légèreté, élévation…

Répertoire des XVIe et XVIIe siècles : Kapsberger, Caccini, Ghizzolo, Caimo, De Rore, Wilbye, Mundy, Bartlet…

 

 

REPERTOIRE BAROQUE

 

 

UN SIECLE DE VENTS FAVORABLES…

Ce programme rappelle le faste de la Cour d’Angleterre, lorsque  boussoles et tempêtes décidaient de l’organisation du Monde.

Répertoire des XVIe et XVIIe siècles anglais : Dowland, Hume, Morley, Blow, Purcell

 

 

ENTOUREE PAR LES EAUX

Une flotte omniprésente, un compositeur mercenaire  et marin, une ile idéale de beauté et  de solitude…Un portrait musical de l’Angleterre du XVIIème siècle.

Répertoire baroque élisabéthain (Angleterre, XVIIe siècle) : Dowland, Hume, Purcell …

 

 

DOUCEUR, DURETE : LA TERRE, A LA VIE, A LA MORT.

Douceur, dureté : la musique ne se lasse pas de rappeler la ferveur tant religieuse que sentimentale avec laquelle l’être humain appréhende son passage sur terre. C’est ce qu’illustre en forme de tableaux, ce programme d’œuvres profanes et spirituelles du répertoire baroque italo-anglais.

Répertoire baroque italo-anglais (XVIe/XVIIe) : Marini, Caccini, Mazzocchi, Campion, Hume, Purcell…

 

 

DE VOIX ET DE VENTS : HARMONIES CELESTES

Au début du Baroque, les voutes des édifices religieux devenaient, grâce à la musique, les antichambres du domaine céleste. S’élevant au plus haut dans des effets stéréophoniques, les voix mêlées aux cuivres donnaient une préfiguration brillante de ce paradis sonore imaginé.

Répertoire européen des XVIème et XVIIème siècles : Gabrieli, White, Praetorius, Franck, Scheidt, Schein, Lasso, Pacelli …

 

 

LA NOCTE E CURTA

Illustration musicale de l’emblématique clair-obscur baroque.

Musique des Cours d’Italie à la Renaissance de 1520 à 1630 : Monteverdi, Gastoldi, Caccini, Verdelot…

 

 

CLAUDIO MONTEVERDI (1567 - 1643) : MADRIGAUX GUERRIERS ET AMOUREUX

Après la Renaissance où l’ampleur des polyphonies masquait le détail des mots, Monteverdi restitue à ceux-ci leur force dramatique et émotionnelle. Le lien entre éléments musicaux, poétiques et théâtraux s’impose. Tant dans les madrigaux à cinq voix que dans les plus légères canzonettes, sa préoccupation demeure : « Que les paroles ressortent bien… »

 

 

DOUBLES DUOS : DEUX  VOIX, DEUX LUTHS 

Au début du XVIIème, les compositeurs d’Italie du Nord donnent au chant un rôle soliste délaissé pendant la Renaissance, basé sur l’importance de la déclamation et l’agilité vocale. L’écriture instrumentale accompagne ce mouvement par une virtuosité toujours plus grande, servie par l’évolution des instruments eux-mêmes.

Répertoire italien des XVIème et XVIIème siècles : Pellegrini, Luzzaschi, Piccinini, Caccini, Galilei, Strozzi, Monteverdi…

 

 

LA VOIX ET LE HAUTBOIS : CANTATES ET AIRS BAROQUES

Traditionnellement instrument populaire des bergers, le hautbois est lié symboliquement à l’évocation de la Nativité et de la vie. Quand, dans ses méditations sur la mort, Bach fait appel à lui aux côtés de la voix d’alto, image de la peine et de l’âme endolorie, la contradiction n’est qu’apparente : pour le Kantor, la mort terrestre n’est rien d’autre que le passage obligé vers une nouvelle naissance…

Cantates Baroques allemandes : Bach, Buxtehude, Telemann, …

 

 

LA VOIX ET LE TRAVERSO : CANTATES ET AIRS BAROQUES

Au début du XVIIIe siècle, la flûte traversière - traverso, flûte d’allemand - voit enfin sa facture modifiée; les innovations élargissent ses possibilités techniques en même temps que ses sonorités. Tardivement par rapport au violon, de nouvelles rencontres entre instrument et voix solistes peuvent se faire. Ce programme en fait entendre des exemples provenant des cours françaises et germaniques où l’instrument était particulièrement prisé.

Airs de cantates : Telemann, Bach, Campra, Haendel …

 

 

FEU ROYAL ET ECLATS CELESTES

Que ce soit pour magnifier le pouvoir royal ou la gloire céleste, la musique se fait brillante et enflammée, furieuse et grondante ; airs et chœurs d’opéras baroques chantent foudres et tempêtes.

Œuvres de Lully, Zelenka, Lambert, Rameau, Marais, Haendel …

 

 

REPERTOIRE ROMANTIQUE

 

 

FRANZ SCHUBERT (1797-1828) et ANDRE BOUERY (1821-1879) : Tableaux montagnards, des Alpes aux Pyrénées

L'un est Viennois ,l'autre Pyrénéen du Comminges : au delà de leurs origines différentes et de leur célébrité contrastée, les deux compositeurs sont réunis par le même regard esthétique romantique qu’ils ont porté sur leur environnement montagnard ; en allemand comme en gascon, leurs mélodies pour voix d’hommes chantent la montagne, la nuit, la forêt, la nature et les êtres qu’elle abrite…

 

 

CHŒURS A CORS : Œuvres romantiques pour chœurs d’hommes et cors

Puissant et majestueux, doux ou mélancolique, le cor est l’instrument emblématique du Romantisme. Il symbolise l’expression sonore de la Nature et de ses excès, auprès de qui l’Homme romantique solitaire peut s’épancher sur son mal existentiel. Avec les cors, les voix masculines chantent cet imaginaire exalté d’une complicité heureuse avec la Nature.

Œuvres de Schumann, Richter, Hummel, Mendelssohn, Rossini, Horn, Reicha, Brahms, Schubert

 

 

TEMPETES ET PASSIONS ROMANTIQUES

Si elle semble moins outrancière que dans les tourbillons du baroque, l’expression du feu intérieur qui anime les tourments de l’âme romantique n’en est pas moins intense. Le nom de « Sturm und Drang » (« Tempête et passion ») donné au premier courant littéraire du romantisme, sera aussi un motif d’inspiration pour les compositeurs.

Quintette vocal avec piano : Schubert, Schumann, Brahms…

 

 

SINISTRE OU SUBLIME : LA TERRE EN PAYSAGE - Climats romantiques

Les tableaux romantiques nous le montrent : la terre, avec ce qu’elle porte, y est représentée sous les aspects les plus extrêmes. Ici, elle offre à l’être humain les ingrédients d’un refuge paradisiaque : calme, douceur, enchantement, équilibre… Là, elle lui impose les affres de l’enfer : déchaînements, tremblements, écroulements, abîmes…

Quintette vocal avec piano : Schubert, Schumann, Brahms…

 

 

PORTRAIT/S D’UN SIECLE EN EUROPE CENTRALE (1850-1950)

Dans l’ancienne Tchécoslovaquie, la musique traditionnelle ne s’est jamais coupée des thèmes liés à la vie quotidienne. L’existence, la nature, l’amour, les saisons ou le pays sont déclamés dans une langue à la vivacité rythmique très marquée. Cette spécificité et ces traditions ont intensément inspiré les compositeurs savants.

Œuvres de Dvořák, Janáček, Martinů : Chœurs, mélodies, cantate « L’ouverture des sources »

 

Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de  Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de  Musiques
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
R. Andriolo, V. Civano, J. Grasset