top of page

 

Le Festival "Marguerite de Comminges"

Village de Saint-Marcet (31800)

Saison III, du 26 Juillet au 14 Août 2022

"Par tous les dieux, que diable !"

Depuis les temps les plus anciens, l'organisation des civilisations s'est vue influencée par la présence des dieux. Ils proposent aux humains des guides de conduites tout en induisant un imaginaire imprégné de leur propre symbolique. Suivant le cas, ils suggèrent ici des vertus et des valeurs morales à cultiver et célébrer ou ailleurs, des comportements et des rites superstitieux à craindre et respecter.

 

Mysticisme, mythologie, mystère : la présence des dieux fait appel à des domaines où le raisonnable n'impose plus ses limites. Paradis et enfers abritent autant de créatures angéliques et diaboliques qui ne manquent pas d'intervenir dans la vie terrestre. Se mêlant à la vie des humains, ils envahissent sans retenue la sphère artistique dans tous les domaines ; ils y sont théâtralisés, chantés, peints. 

 

Amicaux ou hostiles, Zeus, Bacchus, Cupidon et les autres sont parmi nous, pour le meilleur et pour le pire !  

Ils ont servi de fil conducteur au contenu de cette troisième édition du festival. Par tous les dieux, que diable !

UN STAGE DE CHANT

Individuel / Ensemble

Du mardi 26 au dimanche 31 juillet 2022

Orageux.jpg

Stage de chant

J.Y.Guerry

 

 

Guerry.NeBl.jpg

Contenu

Sous la direction de Jean-Yves Guerry, ce stage proposait un travail stylistique et aussi de technique vocale. Alternant séances individuelles et en ensemble, il a permis la préparation d'un programme réunissant des œuvres françaises et franco-flamandes de la Renaissance, propices à la pratique du "Un par voix".

 

Un concert fut donné à l'issue du stage dimanche 31 juillet à 21h, en compagnie du Jardin de Musiques et de L'Arboscello.

CINQ CONCERTS

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Dimanche 31 juillet

21h00

Eglise 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 3 août

21h00

Salle des Fêtes

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 7 août

21h00

Eglise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 10 août

21h00

Salle des Fêtes

 

 

 

 

 

 Dimanche 14 août

18h30

Eglise

 

Roue color.jpg

Concert 1 : Entre Cour et Chapelle, la Renaissance entre dans la danse

Répertoire XVIe siècle

A la Renaissance, la plupart des compositeurs, souvent clercs, écrivent à la fois pour l'église et le divertissement des cours princières. La danse y occupe une place toujours plus importante. Motivés par cette évolution, les compositeurs s'approprient les monodies populaires des danses pour les réécrire de manière savante. Adaptées pour plusieurs voix, elles constitueront à cette époque l'essentiel de l'écriture orchestrale. Pourvues de textes, elles serviront de support au chant tant profane que religieux. Anges et diables se tiennent alors par la main !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Jardin de Musiques : 

Laura Agut, sacqueboute

Laetitia Crouzet, flute

Jodel Grasset-Saruwatari, oud, psaltérion, percussions

Philippe Matharel, flute, cornet

L'Arboscello, ensemble instrumental et vocal

Nuit.jpg
L'Arboscello et le Jardin de Musiques.jpg
L'Arboscello et Le Jardin de Musiques
L'Arboscello et le Jardin de Musiques
L'Arboscello et le Jardin de Musiquesjpg

Concert 2 : Le chant de la Loreley

Répertoire romantique germanique (XVIIIe et XIXe)

Légendes, êtres maléfiques ou enchanteurs, éléments naturels : la poésie romantique est riche de créatures qui, suivant le cas, apportent bonheur ou tourments à ceux qui les croisent. Réunies en une suite de tableaux, les œuvres du programme en dressent le portrait à l'atmosphère chaque fois spécifique. Le sublime et le divin, l’effroi et le diabolique en sont les  marques les plus représentatives. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Jardin de Musiques :

Nathalie Hoffmann, harpe / Gilles Rambach, cor / Eloise Urbain, piano

Jean-Yves Guerry, baryton

Concert 3 : Bruits et tumultes : une nature infernale  

Répertoire baroque (XVIIe et XVIIIe)

Flots déchaînés, tornades, foudre … Quand les dieux des éléments naturels s'acharnent sur les humains, les héros de la scène baroque sont alors confrontés à des forces dantesques, miroirs de leurs propres tourments sentimentaux. Ainsi, à l'image d'un océan tranquille ou d'une nature paradisiaque, le cœur, sous un calme apparent, peut aussi laisser éclater des élans dévastateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Jardin de Musiques : 

Cristelle Costes, violoncelle / Saori Sato, orgue positif

Jean-Yves Guerry, contreténor

Concert 4 : Zeus, Cupidon, Bacchus et les autres : le son des dieux 

Répertoire Renaissance

De l'amour ou de la guerre, se jouant des humains comme des éléments naturels, les dieux portent avec eux une empreinte sonore chaque fois particulière. Bruits de batailles ou de fourchettes, mots d'amour ou de liturgie, chants d’oiseaux et chansons à boire…: entre vacarme, suavité et aussi humour, l'échantillonnage est large. Poètes et musiciens de la Renaissance auront laissé d'innombrables transcriptions du son des dieux et de leurs domaines !

 

 

Les Solistes Namurois, 

Le Jardin de Musiques : 

Julie Calbète, soprano 

Jacques Dekoninck, Thierry Lequenne, ténors 

Jean-Yves Guerry, contreténor 

Concert 5 : Vray dieu d'amour / Polyphonies médiévales ( XIVe et XVe)

Littéraires ou picturales, les figures allégoriques médiévales font se côtoyer divinités païennes et emblèmes religieux. La musique n'est pas en reste. Le développement magistral de l'art de la polyphonie offre à la spiritualité les vocalisations les plus audacieuses et aussi aux plaisirs terrestres, les transcriptions les plus savoureuses et colorées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Solistes Namurois 

Julie Calbète, soprano / Jacques Dekoninck, Thierry Lequenne, ténors

Le Jardin de Musiques  

Géraldine Bruley, viole de gambe / Laetitia Crouzet, flute

Fanette Estrade, flûte, douçaine / Jodel Grasset-Saruwatari, oud, psaltérion, percussions

Hugo Liquière, sacqueboute / Philippe Matharel, cornet à bouquin 

Jean-Yves Guerry, contreténor et direction

Le Jardin de Musiques.1.jpg
Diable.Mont.jpg
Fleurs médiévales.jpg
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques.2.jpg
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques
Les Solistes Namurois / Le Jardin de Musiques.
Le Jardin de Musiques
Le Jardin de Musiques

DEUX CONFERENCES

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Vendredi 5 août

18h30

Vieille halle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 13 août

18h30

Vieille halle

Jean Vassort.jpg
838_3175117_7_2897_jean-lebrun_63ca6aae15d611dcddd84feae678eb0f.jpg

Conférence 1 : Un paradis à cultiver : le jardin et son histoire.

Potager ou d'agrément, ouvert ou clos, à la Française ou à l'Anglaise le jardin est le lieu de tous les plaisirs et de tous les secrets où les dieux ne sont jamais loin : leur présence statufiée confirme l'image d'un paradis terrestre, éternel et hors du temps.

Conférencier, Jean Vassortagrégé d’histoire, docteur d’État, professeur honoraire de khâgne au lycée Descartes de Tours. Après avoir étudié les sociétés des provinces du Val de Loire aux XVIIe et XIXe siècles, il a publié des ouvrages d’histoire culturelle concernant les châteaux de la Loire, la Renaissance, le siècle des Lumières. Il s’est intéressé aussi à l’histoire des jardins, à laquelle il a consacré deux livres, L’Art des jardins de France (Ouest-France, 2017) et Les jardins de France. Une histoire du Moyen-Âge à nos jours (Perrin, 2020). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conférence, signature et vente de livres, en collaboration avec la

librairie L'indépendante de Saint Gaudens, partenaire de l'évènement,

Conférence 2 : Diables d'animaux, animaux du diables - la symbolique animalière.

Mythes, fables et légendes attribuent aux animaux des pouvoirs autant divins que démoniaques. D'innombrables symboles témoignent des tumultes de l'histoire animalière aux côtés de celle des humains.

Conférencier, Jean Lebrun, historien et journaliste : 

Initialement Professeur agrégé d'histoire, il s'est rapidement tourné vers le journalisme. Après avoir collaboré à Combat, La Croix et Esprit, il est devenu producteur auprès des chaînes radiophoniques de Radio France. Il fera l'essentiel de sa carrière à France Culture de 1992 à 2011, avec des émissions telles que Culture Matin, Pot-au-feu, Travaux publicsSur France Inter, il anime actuellement les émissions Le vif de l'Histoire et Intelligence Service.

Conférence de Jean Vassort.jpg
IMG9947.gif
St Marcet. La halle du XIVe
Conférence de Jean Lebrun
Conférence de Jean Vassort.jpg

DES ANIMATIONS

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Vendredi 5 août

15h00

Château

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vendredi 5 et

Samedi 13 août

16h30 - Château

101_1794.JPG
Le château de St Marcet

Balade contée et dessinée - Voyage au pays des contes et de l'aquarelle

Un jeu pour connaître le château, le village et son histoire. Pour petits et grands. A vos pinceaux !

 

Animatrices :

Fatima Piedferré, conteuse - Conteuse pour petits et grands, Fatima Piedferré anime l'association commingeoise Le Pont des Arts dont le projet culturel est de créer des liens entres les arts. (Lettres, Arts graphiques…)

Arkadius : autrice de Bande Dessinée. Arkadius écrit et dessine en techniques traditionnelles (Aquarelle, encre de chine…).

Artbook A travers les mondes - Webcomic Little Gods - https://tapas.io/series/LittleGodsFr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visites guidées du château par son propriétaire Mr J.M. Fontan.

Fatima Piedferré et Arkadius.jpg
Fatima Piedferré et Arkadius.jpg
Fatima Piedferre et Arkadius.jpg
Le chateau de Saint Marcet

REVUE DE PRESSE

LogoPresse.jpg

 

 

La Dépêche

La Gazette du Comminges

  

REMERCIEMENTS, à toutes celles et ceux qui œuvrent à l'organisation, la réalisation et le financement du festival. Vous pouvez vous aussi vous joindre à ces partenaires. Vous participerez ainsi au maintien dans le paysage Commingeois d'une manifestation unique dont le haut niveau culturel de prestations se conjugue avec une accessibilité volontairement ouverte au plus grand nombre.

  

bottom of page