Le Festival "Marguerite de Comminges"
Village de Saint-Marcet (31800)

Stages, concerts, conférences,
et animations autour d'un thème.

Saint-Marcet

Village au patrimoine historique remarquable...Halle, église et château y constituent une unité remarquable. Ils témoignent de l'histoire médiévale du village et de sa structuration séculière, religieuse et militaire entre XIIIe et XVe siècles. Le château, sorti de terre au XIIe, deviendra la plus grande construction de ce type dans le Comminges. Murailles, tours, donjons, chapelle, logements : le lieu est beau, imposant et vaste comme le paysage qui l'entoure.

Le Festival

Il souhaite mettre en valeur ces lieux historiques de Saint-Marcet. Produit par l'association Le Jardin de Musiques en collaboration avec le Cav&ma - Centre d'art vocal et de musique ancienne - de Namur (B), ce festival propose d'y organiser concerts, conférences et animations ludiques. En convoquant l'histoire, la philosophie et la science aux côtés de la musique, le festival s'inscrit dans une démarche tournée vers l'ouverture d'esprit.

Marguerite de Comminges, Comtesse malheureuse du XVe siècle. Elle fut emprisonnée dans le château durant vingt ans par son mari Mathieu de Foix. Associer son nom à une programmation culturelle est une manière d'honorer sa mémoire.

Les saisons passées : Saison 1 /2019  / Saison 2 /2021

Image logo festival.jpg

 

Le Festival "Marguerite de Comminges"

Saison III, du 26 Juillet au 14 Août 2022

"Par tous les dieux, que diable !"

Depuis les temps les plus anciens, l'organisation des civilisations s'est vue influencée par la présence des dieux. Ils proposent aux humains des guides de conduites tout en induisant un imaginaire imprégné de leur propre symbolique. Suivant le cas, ils suggèrent ici des vertus et des valeurs morales à cultiver et célébrer ou ailleurs, des comportements et des rites superstitieux à craindre et respecter.

 

Mysticisme, mythologie, mystère : la présence des dieux fait appel à des domaines où le raisonnable n'impose plus ses limites. Paradis et enfers abritent autant de créatures angéliques et diaboliques qui ne manquent pas d'intervenir dans la vie terrestre. Se mêlant à la vie des humains, ils envahissent sans retenue la sphère artistique dans tous les domaines ; ils y sont théâtralisés, chantés, peints. 

 

Amicaux ou hostiles, Zeus, Bacchus, Cupidon et les autres sont parmi nous, pour le meilleur et pour le pire ! Inévitables, ils serviront donc de fil conducteur au contenu de cette troisième édition du festival.

UN STAGE DE CHANT

Individuel / Ensemble

Du mardi 26 au dimanche 31 juillet 2022

Stage de chant

J.Y.Guerry

 

 

Guerry.NeBl.jpg

Contenu

Le stage propose un travail stylistique et aussi de technique vocale. Alternant séances individuelles et en ensemble, il prévoit la préparation d'un programme réunissant des œuvres françaises et franco-flamandes de la Renaissance, propices à la pratique du "Un par voix". Un concert sera donné à l'issue du stage dimanche 31 juillet à 21h, en compagnie du Jardin de Musiques et de L'Arboscello.

 

Niveau exigé

Ce stage s'adresse à des choristes expérimenté/es, à l'autonomie vocale et solfégique démontrées. La sélection des candidatures se fera selon un enregistrement fourni, ou une expérience vocale attestée ou  une audition si nécessaire.

Partitions 

Envoyées dès la confirmation de l'inscription, elles doivent être apprises et sues avant l'arrivée au stage.

Modalités d'inscription 

Télécharger et envoyer le bulletin de pré-inscription. Après sélection des candidatures (Niveau, expérience…), une confirmation avec formulaire d'inscription définitive sera envoyée, à retourner ensuite avec 50€ d'arrhes.

 

Coût du stage : 180 €

Ce montant comprend les frais pédagogiques ainsi que l'adhésion à l'Association Le Jardin de Musiques. Etre "membre adhérent" est obligatoire pour participer en étant assuré aux activités de l'association.

 

Informations complémentaires 

Document à télécharger

Formateur, Jean-Yves Guerry

Sa carrière de contreténor l'a conduit à des productions au sein de prestigieuses formations comme Le Chœur de Chambre de Namur, La Capella Real de Catalunya, Les Sacqueboutiers, Le Huelgas Ensemble ainsi que de nombreux ensemble régionaux. Avec l'ensemble du Jardin de Musiques créé en 1991, il propose des programmes au répertoire varié, de l'époque médiévale au Romantisme. De 2005 à 2020, Jean-Yves Guerry a enseigné le chant, la direction d’ensemble et l’histoire de la musique au Conservatoire intercommunal de Saint-Gaudens. Auteur de "Réservé aux choristes", fascicule sur la technique vocale, il est aussi formateur lors de Master Classes sur la pratique vocale du répertoire ancien à l’IMEP de Namur (Belgique).

UN STAGE DE DANSES RENAISSANCE

Samedi 30 et dimanche 31 juillet 2022

Stage de danses

Renaissance

Renaud Charles

 

 

Renaud-Charles.jpg

Contenu

Le stage propose l'apprentissage de danses de la Renaissance, parmi les plus simples mais aussi les plus spécifiques de cette époque. L'initiation aux bransles et leurs nombreuses déclinaisons, aux contredanses, pavanes et autres allemandes se fera sous la conduite de Renaud Charles, maître à danser. L'accompagnement musical sera effectué par un ensemble instrumental réunissant des instrumentistes du Jardin de Musiques et de L'Arboscello. Un bal Renaissance viendra clôturer le stage le dimanche 31 juillet à 18h00.

 

Pour tous

Ce stage s'adresse à tous, même aux plus jeunes, sans restriction. Aucune connaissance préalable n'est exigée ni nécessaire.

Modalités d'inscription 

Télécharger et envoyer le bulletin d'inscription accompagné d'un versement d'arrhes de 30€. Le solde sera versé au début du stage.

Coût du stage : 110 €

Ce montant comprend les frais pédagogiques ainsi que l'adhésion à l'Association Le Jardin de Musiques. Etre "membre adhérent" est obligatoire pour participer en étant assuré aux activités de l'association.

 

Informations complémentaires 

Document à télécharger

Formateur, Renaud Charles

Après l'obtention du Diplôme National d’Études Supérieures Musicales en flûte traversière (CNSMD de Lyon), il se spécialise dans l’interprétation des répertoires des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles sur flûtes traversières baroque et renaissance auprès de S. Saïtta et Ph. Allain-Dupré. Parallèlement, il s’initie aux danses anciennes auprès de Chr. Bayle, C. Gracio-Moura, B. Sparti, A. Mialaret ou encore A. Yepes pour la danse baroque espagnole. Il anime en tant que « maître à danser » des bals et des ateliers d’initiation aux danses de la Renaissance en France et à l'étranger. (CRR de Perpignan, Toulouse Plages, Jardin des Plantes des Capellans à Saint-Cyprien, Château Royal de Collioure, Château de Grignan, ESMUC de Barcelone). Son intérêt pour la danse le conduit à se former au flamenco auprès d'écoles lyonnaise (La Fragua et La Cueva de los flamencos) et andalouses (J. del Gastor, A. Vargas, I. Galván, B. Morales, R. Campallo, M. Ruiz et A. Atienza). Passionné par les liens étroits entre musique et danse, il est à l’origine de créations dont les mises en scène associent art baroque et flamenco. Sa double pratique de danseur et flûtiste l'amènera à participer à plusieurs créations théâtrales sur des scènes réputées : Traviata, vous méritez un avenir meilleur, (Bouffes du Nord, 2016-2018), Les contes des mille et une nuits, (Nocturnes d’Hauterives, 2004), Les Rustres (Grignan, 2002), La Tempête de Shakespeare (2001)…Titulaire du Certificat d'Aptitude, Renaud Charles enseigne à l'E.N.M. de Villeubranne..

CINQ CONCERTS

UN BAL RENAISSANCE

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Cornets.jpg

Dimanche 31 juillet

18H00

Vieille halle

 

Célébrer Terpsichore : un bal Renaissance 

Muse de la danse dans la mythologie grecque, Terpsichore sera mise à l'honneur avec un bal Renaissance qui clôturera le week-end de stage de danse. Gratuit il sera accessible à tous, stagiaires ou non. Comme durant le stage, les danses se feront sous la conduite de Renaud Charles, maître à danser et l'animation musicale des danses sera effectuée par un ensemble instrumental réunissant des instrumentistes du Jardin de Musiques et de L'Arboscello.

Accès gratuit

CINQ CONCERTS

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Dimanche 31 juillet

21h00

Eglise 

 

 

Mercredi 3 août

21h00

Salle des Fêtes 

Dimanche 7 août

21h00

Eglise 

 

 

 

Mercredi 10 août

21h00

Salle des Fêtes

Dimanche 14 août

18h30

Eglise 

Diable.Mont.jpg
Nuit.jpg
Orageux.jpg
Fleurs médiévales.jpg
Roue color.jpg

Concert 1 : Entre Cour et Chapelle, la Renaissance entre dans la danse

Répertoire XVIe siècle

A la Renaissance, la plupart des compositeurs, souvent clercs, écrivent à la fois pour l'église et le divertissement des cours princières. La danse y occupe une place toujours plus importante. Motivés par cette évolution, les compositeurs s'approprient les monodies populaires des danses pour les réécrire de manière savante. Adaptées pour plusieurs voix, elles constitueront à cette époque l'essentiel de l'écriture orchestrale. Pourvues de textes, elles serviront de support au chant tant profane que religieux. Anges et diables se tiennent alors par la main !

 

Œuvres de Janequin, Costeley, Certon, Susato, Praetorius,...

Le Jardin de Musiques : Laura Agut, sacqueboute / Géraldine Bruley, viole de gambe

Laetitia Crouzet, flute / Jodel Grasset-Saruwatary, oud, psaltérion, percussions

Philippe Matharel, flute, cornet / L'Arboscello, ensemble instrumental et vocal

Concert 2 : Le chant de la Loreley

Répertoire romantique germanique (XVIIIe et XIXe)

Légendes, êtres maléfiques ou enchanteurs, éléments naturels : la poésie romantique est riche de créatures qui, suivant le cas, apportent bonheur ou tourments à ceux qui les croisent. Réunies en une suite de tableaux, les œuvres du programme en dressent le portrait à l'atmosphère chaque fois spécifique. Le sublime et le divin, l’effroi et le diabolique en sont les  marques les plus représentatives. 

 

Œuvres pour voix, cor, harpe, piano (Schubert, Brahms, Loewe, Mahler, Proch, Spohr, Kreutzer...)

Le Jardin de Musiques :

Nathalie Hoffmann, harpe / Gilles Rambach, cor / Eloise Urbain, piano

Jean-Yves Guerry, baryton

Concert 3 : Bruits et tumultes : une nature infernale  

Répertoire baroque (XVIIe et XVIIIe)

Flots déchaînés, tornades, foudre … Quand les dieux des éléments naturels s'acharnent sur les humains, les héros de la scène baroque sont alors confrontés à des forces dantesques, miroirs de leurs propres tourments sentimentaux. Ainsi, à l'image d'un océan tranquille ou d'une nature paradisiaque, le cœur, sous un calme apparent, peut aussi laisser éclater des élans dévastateurs.

 

Œuvres de Luzzaschi, Purcell, Marcello, Vivaldi, Stradella, Zelenka, Haendel, Gluck...

Le Jardin de Musiques : Cristelle Costes, violoncelle / Saori Sato, clavecin /orgue 

Jean-Yves Guerry, contreténor

Concert 4 : Zeus, Cupidon, Bacchus et les autres : le son des dieux 

Répertoire Renaissance

De l'amour ou de la guerre, se jouant des humains comme des éléments naturels, les dieux portent avec eux une empreinte sonore chaque fois particulière. Bruits de batailles ou de fourchettes, mots d'amour ou de liturgie, chants d’oiseaux et chansons à boire…: entre vacarme, suavité et aussi humour, l'échantillonnage est large. Poètes et musiciens de la Renaissance auront laissé d'innombrables transcriptions du son des dieux et de leurs domaines !

 

Œuvres de Janequin, Costeley, Mauduit, Lassus, Arcadelt, Le Jeune...

Les Solistes Namurois, Le Jardin de Musiques : Julie Calbète, soprano /

Jacques Dekoninck, Thierry Lequenne, ténors / Jean-Marie Marchal, baryton / 

Jean-Yves Guerry, contreténor 

Concert 5 : Vray dieu d'amour / Polyphonies médiévales ( XIVe et XVe)

Littéraires ou picturales, les figures allégoriques médiévales font se côtoyer divinités païennes et emblèmes religieux. La musique n'est pas en reste. Le développement magistral de l'art de la polyphonie offre à la spiritualité les vocalisations les plus audacieuses et aussi aux plaisirs terrestres, les transcriptions les plus savoureuses et colorées.

Œuvres de Pérotin, Machaut, Solage, Brumel ...

Les Solistes Namurois : Julie Calbète, soprano / Jacques Dekoninck, Thierry Lequenne, ténors

Jean-Marie Marchal, baryton

Les Nouveaux Solistes : Sara Orlando, soprano / Leïla Attigui, Léa Homez, altos

Timothée Yannart, contreténor / Gustave Harmegnies, baryton.

Le Jardin de Musiques :  Géraldine Bruley, viole de gambe / Laetitia Crouzet, flute /

Fanette Estrade, flûte, douçaine / Jodel Grasset-Saruwatary, oud, psaltérion, percussions Hugo Liquière, sacqueboute / Philippe Matharel, cornet à bouquin 

Jean-Yves Guerry, contreténor et direction

DEUX CONFERENCES

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Vendredi 5 août

18h30

Vieille halle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 13 août

18h30

Vieille halle

838_3175117_7_2897_jean-lebrun_63ca6aae15d611dcddd84feae678eb0f.jpg
Jean Vassort.jpg
IMG9947.gif

Conférence 1 : Un paradis à cultiver : le jardin et son histoire.

Potager ou d'agrément, ouvert ou clos, à la Française ou à l'Anglaise le jardin est le lieu de tous les plaisirs et de tous les secrets où les dieux ne sont jamais loin : leur présence statufiée confirme l'image d'un paradis terrestre, éternel et hors du temps.

Conférencier, Jean Vassortagrégé d’histoire, docteur d’État, professeur honoraire de khâgne au lycée Descartes de Tours. Après avoir étudié les sociétés des provinces du Val de Loire aux XVIIe et XIXe siècles, il a publié des ouvrages d’histoire culturelle concernant les châteaux de la Loire, la Renaissance, le siècle des Lumières. Il s’est intéressé aussi à l’histoire des jardins, à laquelle il a consacré deux livres, L’Art des jardins de France (Ouest-France, 2017) et Les jardins de France. Une histoire du Moyen-Âge à nos jours (Perrin, 2020).

Signature et vente de livres : en collaboration avec la librairie L'indépendante de Saint Gaudens, partenaire de l'évènement, une vente des ouvrages de Jean Vassort avec signatures se déroulera sur place à l'issue de la conférence.

Conférence 2 : Diables d'animaux, animaux du diables - la symbolique animalière.

Mythes, fables et légendes attribuent aux animaux des pouvoirs autant divins que démoniaques. D'innombrables symboles témoignent des tumultes de l'histoire animalière aux côtés de celle des humains.

Conférencier, Jean Lebrun, historien et journaliste : Initialement Professeur agrégé d'histoire, il s'est rapidement tourné vers le journalisme. Après avoir collaboré à Combat, La Croix et Esprit, il est devenu producteur auprès des chaînes radiophoniques de Radio France. Il fera l'essentiel de sa carrière à France Culture de 1992 à 2011, avec des émissions telles que Culture Matin, Pot-au-feu, Travaux publics… Sur France Inter, il anime actuellement les émissions Le vif de l'Histoire et Intelligence Service.

DES ANIMATIONS

Autour d'un thème : "Par tous les dieux, que diable !"

Vendredi 5 août

15h00

Château

 

 

 

Vendredi 5 et

Samedi 13 août

16h30 - Château

101_1794.JPG
Le château de St Marcet

Balade contée et dessinée - Voyage au pays des contes et de l'aquarelle

Un jeu pour connaître le château, le village et son histoire. Pour petits et grands. A vos pinceaux !

 

Animatrices :

Fatima Piedferré, conteuse - Conteuse pour petits et grands, Fatima Piedferré anime l'association commingeoise Le Pont des Arts dont le projet culturel est de créer des liens entres les arts. (Lettres, Arts graphiques…)

Arkadius : autrice de Bande Dessinée. Arkadius écrit et dessine en techniques traditionnelles (Aquarelle, encre de chine…).

Artbook A travers les mondes - Webcomic Little Gods - https://tapas.io/series/LittleGodsFr

Accès gratuit

Visites guidées du château par son propriétaire Mr J.M. Fontan.

Accès gratuit

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

LES TARIFS

 

 

 

 

 

 

RENSEIGNEMENTS

 

 

 

 

 

 

SE RENDRE A

SAINT MARCET

 

Les concerts 

Entrée : 10€ - Tarif réduit :  6€ (12/25 ans, demandeurs d’emploi )

Gratuit pour les moins de 12 ans.

Les conférences   

Prix unique : 5€ 

Visites guidées, balade contée et dessinée :

Gratuit pour tous

 

Vente des billets à l'avance à l'office de Tourisme intercommunal de Saint-Gaudens et sur place au moment des manifestations.

Le Jardin de Musiques 

T. 05 61 95 45 33 - Contact@lejardindemusiques.fr

Office de Tourisme intercommunal de Saint-Gaudens

2, Rue Thiers, 31800 Saint-Gaudens

Tél. 05 61 94 77 61 - www.tourisme-stgaudens.com  

 

 

Itinéraire.jpg

 

ORGANISATION DU FESTIVAL

 

Logo oiseau.JdeMus.jpg
Cavema logo.jpg

Le festival "Marguerite de Comminges" est le fruit d'une étroite collaboration entre Le Jardin de Musiques et  le Cav&ma - Centre d'art vocal et de musique ancienne - de Namur (Belgique), Elle inclut entre autres une formation  au répertoire ancien proposée à de jeunes solistes auxquels les concerts offrent un aboutissement. C'est ce même rapprochement franco-belge qui a permis entre 2009 à 2017, l'organisation en terres commingeoises, des Concerts d'été, une programmation riche de rencontres multiples et variées : musique, patrimoine, conférences… 

Ce  festival est organisé avec le concours du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et le soutien de la Municipalité de Saint-Marcet. Il bénéficie de participations privées.

 

ST. MARCET : LES LIEUX DU FESTIVAL

 

LE CHATEAU 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'EGLISE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA VIEILLE HALLE 

 ANCIENNE ECOLE

 

 

 

LA SALLE DES FETES 

Ville basse

Eperon.jpg
La vieille halle de St Marcet
L'église de St Marcet
La salle des fêtes de St Marcet

Sorti de terre au XIIIe, le château deviendra la plus grande construction de ce type dans le Comminges, région historique qui s'étend depuis le Luchonnais jusqu'aux portes de Toulouse. Place forte destinée à contrer l'avancée des Anglais, le château ne jouera que brièvement son rôle, évincé à la fin du XVe par la cité voisine d'Aurignac. Laissé aux mains des démolisseurs et récupérateurs de pierre, le château est devenu une ruine au fil des siècles. Pour autant, si la bâtisse a perdu de son intégrité physique, la réalité de son existence passée n'en a pas pour autant été gommée du paysage, pas plus que de l'histoire. Les travaux de restauration entrepris par son actuel propriétaire mettent en évidence les dimensions de l'édifice. La cour principale du château offre aux soirées estivales un lieu exceptionnel aux spécifiques naturelles fortes : paysage, lumière, couleurs, parfums,…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église est surtout remarquable par son clocher hexagonal antérieur à l’église actuelle. Daté d'une époque entre XVe-XVIe siècle ce vestige de la vie religieuse médiévale vient s'ajouter à l'imposant témoignage du pouvoir séculier du château qu'il côtoie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La halle est contemporaine du château et de la tour de l'église. Elle apporte pour finir le rappel de l'ancestrale importante vie commerciale du village. Une partie de la halle a abrité pendant une période, l'ancienne école du village. Sa prochaine restauration envisagée par la municipalité, permettra de mieux profiter de son architecture remarquable portée par de nombreux et élégants piliers.

 

 

 

 

 

 

Situé dans la ville basse, cet édifice moderne illustre l'évolution architecturale du village et les modifications de son organisation. Alors que la cité médiévale concentrait son activité sur les hauteurs, à proximité du château, le village au fil des siècles a étendu son domaine dans le vallon, le long des voies de communications. Là se regroupent les principaux éléments actuels de la vie municipale, sportive et artisanale

 

 

 

 

 

 

Le château de St Marcet
Le château de St Marcet
Le château de St Marcet
L'église de St Marcet
L'église de St Marcet
L'église de St Marcet
La salle des fêtes de St Marcet

Introduire des événements culturels, et en particulier la musique, dans des lieux historiques répond à un double enjeu : ajouter à la mise en valeur des édifices celle des œuvres artistiques qu'ils accueillent.